LG G5 VS iPhone 6s Plus : deux smartphones aux mondes opposés

Par posté le 9 mai 2016

Annoncé en février, le LG G5 avait plutôt convaincu le public à ses premiers traits. Quelques semaines plus tard, il est temps de mettre le smartphone “modulaire” face à notre iPhone 6s Plus. Ces modules, ce double appareil photo, véritable nouveauté ou gadget sans intérêt ? La réponse dans notre comparatif !

7B0A9877-1

© À.L. / BIP

Après s’être aligné au Samsung Galaxy S7 Edge, notre iPhone 6s à la vie dure. Cette fois, c’est face au LG G5 qu’il s’aligne. Un téléphone modulaire, un appareil photo intriguant, des “Friends” dédiés à la réalité virtuelle, un design plutôt réussi, le LG 5 avait attisé notre curiosité au moment de sa présentation au MWC, à Barcelone. Le smartphone de LG offre une panoplie assez large de choses que l’iPhone ne propose tout simplement pas. On ressent, sans même avoir pris le LG en main, que les deux smartphones ont une approche diamétralement opposée, là où Apple va au pragmatique, LG s’envole dans un smartphone qui peut s’adapter à des besoins précis (musique, photo…), mais aussi avec des nouveautés, des vrais. On peut prendre comme exemple le double appareil photo, qui offre une focale “fish-eye” directement intégrée.

Deux smartphones, deux design

LG change assez souvent les design de ses smartphones, à chaque génération. Pourquoi pas. Cela a l’avantage de créer un effet de nouveauté chaque année, un bon point pour un public qui se lasse de plus en plus vite de son smartphone. Pour cette cuvée 2016, LG a sorti un design extrêmement sobre, qui en donnerait presque des leçons de minimalisme à Apple. On retrouve trois boutons sur le smartphone, deux boutons de volumes sur la tranche et un bouton de veille au dos, qui intègre également un capteur d’empreinte digitale. Un placement assez étrange, qui déroute pendant les premiers temps d’utilisation. Mais ce n’est finalement pas une mauvaise chose, le bouton tombe plutôt bien sous le doigt, et une fois qu’on y est habitué cela n’a rien de gênant.

© A.L. / BIP

© À.L. / BIP

Le design général est assez original. En étant sobre, il arrive à se démarquer de la concurrence, un bon point. Les smartphones de Samsung se démarquent pas mal, mais finissent par tous se ressembler, tandis que HTC n’a même plus envie d’essayer de cacher son inspiration de l’iPhone. LG propose quelque chose de joli, et de différent. Par contre, le smartphone est entièrement en plastique, et cela se sent. Le plastique est loin d’être un mauvais matériau, il est généralement plus résistant aux griffes et permet d’avoir une coque plus légère, mais ici, il s’agit d’un plastique qui se rêvait métal. Et même s’il est plutôt réussi, il donne un côté “cheap” au téléphone une fois qu’on l’a en main, ou du moins, il laisse une impression peu digne d’un smartphone à 700€.

En face, l’iPhone 6s Plus rend un peu plus justice à sa gamme de smartphones “premium”, le téléphone est plus lourd, suffisamment pour dégager une impression de qualité, les matériaux ont l’air plus robustes. Mais ne descendons par le LG G5 pour rien, son design est plutôt réussi et plait globalement, grâce à sa sobriété. Son design est un peu plus passe-partout, comme l’iPhone. Cela tranche pas mal avec le Galaxy  S7 de Samsung qui est plus tape-à-l’oeil.

Écran et appareil photo

L’écran du LG G5 est de très bonne qualité. Il manque un peu de luminosité, mais les couleurs sont vives et bien balancées. Il s’agit d’un écran 5,3″, un poil plus petit que celui de l’iPhone 6s Plus (5,5″) ce qui permet d’avoir un smartphone qui tient bien en main … et qui s’utilise avec une seule main. Encore une fois, un smartphone concurrent nous montre que l’iPhone 6(s) Plus est vraiment très, trop grand.

© A.L. / BIP

© À.L. / BIP

La qualité d’affichage est assez impressionnante, la résolution de l’écran est la même que celle … d’un écran Thunderbolt 27″ d’Apple ! (2560x1440px). L’écran est allumé en permanence, pour afficher l’heure et le logo de vos dernières notifications. Il suffit d’un double-tap sur l’écran pour le réveiller. On y prend vite goût et l’absence de cette fonctionnalité sur l’iPhone est dommageable.

Attaquons maintenant l’appareil photo. Celui du LG G5 nous avait intrigués, car il possède deux capteurs distincts. Un point que l’on devrait retrouver dans la prochaine génération d’iPhone. Mais qu’en fait donc LG ? Hé bien, c’est plutôt remarquable. Il y a un appareil photo principal, assez classique est de très bonne qualité et un autre capteur, plein de surprises. Globalement, LG a toujours été un des meilleurs sur le rayon des appareils photo, sont LG G4 était déjà excellent. Le G5 continue donc dans la lancée.

L’appareil photo principal est très bon. Il répond globalement bien dans les zones sombres, le bruit est moins visible que sur les photos faites à l’iPhone, et les photos sont plus lumineuses. L’autofocus est aussi extrêmement efficace, il se fait rapidement oublier et ne “patine” jamais, contrairement à l’iPhone. Une observation que l’on avait aussi fait avec le Samsung Galaxy S7 Edge, Apple est décidément à la traine sur le sujet. Il aura également tendance à tomber sur une balance des blancs plus juste, alors que l’iPhone va tirer parfois un peu sur le jaune.

L'iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). - © DR

L’iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). – © À.L. / BIP

L'iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). - © DR

L’iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). – © À.L. / BIP

L'iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). - © DR

L’iPhone 6s Plus à gauche, le LG G5 à droite. (aucun recadrage ni retouche). – © À.L. / BIP

Par contre, les photos ont parfois un côté un peu plus “métallique”, quelque chose de plus numérisée, chose que les photos faites à l’iPhone n’ont pas. Un bon point pour l’iPhone. Mais l’appareil photo est quand même d’une meilleure qualité globale, pas grand-chose, entendons-nous bien. Mais l’appareil photo photo du LG G5, c’est aussi une de ses principales attractions, et pas seulement pour ce premier capteur.

Là où LG se distingue vraiment, c’est avec le second capteur. Il utilise une focale grand-angle, avec un effet fish-eye. Autrement dit, vous pouvez dézoomer dans la photo. C’est assez inédit sur un smartphone. L’effet est assez impressionnant, et franchement réussi. On se retrouve donc avec cet effet grand-angle, qui est assez proche de ce que propose une GoPro. Il y a moyen d’avoir le même effet sur l’iPhone, avec des objectifs externes, mais ici la solution est directement intégrée au téléphone. Le résultat est de meilleure qualité, même si l’on n’a pas la même qualité que le capteur principal, mais ce n’est pas forcément l’effet recherché. Le fish-eye est fun à utiliser, et donnera un effet assez sympathique à des photos quotidiennes.

Le capteur classique utilisé à gauche, le "dézoom" utilisé à droite. - © A.L. / BIP

Le capteur classique utilisé à gauche, le “dézoom” utilisé à droite. – © À.L. / BIP

L’intégration du second capteur est bien faite, il suffit de dézoomer avec un pincement vers l’intérieur sur l’écran. Le fait que le changement se fasse de manière aussi simple et immédiate permet de ne pas reléguer la fonction au rang de simple gadget.

En face de ça, l’appareil photo de l’iPhone semble accuser des années de retard, comme resté à la génération précédent. S’il reste efficace, il est complètement effacé devant l’appareil photo de LG G5 qui fait aussi bien sur tous les points classiques, et parfois même mieux, et qui rajoute une “wow-feature” franchement appréciable.

Les petits plus du LG G5

On continue avec les caractéristiques du LG G5. Comme de plus en plus de smartphones, il est équipé d’un port USB-C, ce qui lui permet de s’assurer une bonne compatibilité avec pas mal d’accessoires. Les accessoires, justement. LG a clairement mis le paquet sur ce point, avec un système de module. Concrètement, toute la partie basse du téléphone se détache, et emporte avec elle la batterie. On peut échanger la tranche inférieure du téléphone pour d’autres.

© A.L. / BIP

Le LG G5 et ses “amis”. – © À.L. / BIP

Par exemple, LG a développé un module photo, intégrant un grip avec tous les boutons nécessaires pour tirer profit de l’appareil photo. Il y a un molette pour le zoom, un déclencheur et un bouton d’accès direct à l’application photo. On peut également trouver un module Bang&Olufsen qui intègre un DAC de 32bits, pour faire simple et éluder cet acronyme mystérieux, le son sortant du smartphone sera de bien meilleure qualité, largement supérieur à ce qu’il se fait sur un smartphone classique.

Le module photo, une fois greffé au smartphone. - © A.L. / BIP

Le module photo, une fois greffé au smartphone. – © À.L. / BIP

LG a aussi misé sur la VR, avec un casque de réalité virtuelle et une caméra 360°. Un couple qui fonctionne globalement bien, mais qui fait encore partie des choses vues comme inutiles par la plupart des gens. Mais là n’est pas le propos. Le casque VR se branche avec un câble USB-C sur le smartphone. Une fois branché, l’écran du smartphone va se désactiver et deviendra une sorte de télécommande, l’écran se transformant en pavé tactile. C’est astucieux, ça permet de commander facilement l’univers virtuel dans lequel on se trouve.

Cependant, le casque VR de LG n’est pas le meilleur qu’on connaisse. Il isole mal de la lumière, ce qui est problématique pour un casque de réalité virtuelle. Résultat, l’immersion est plutôt moyenne, la lumière extérieure venant interférer dans le monde virtuel. Mais ceci dit, le casque de LG a l’avantage d’être très léger et portable, une qualité rare (pour ne pas dire inexistante) dans le domaine. Il a aussi l’avantage d’être le moins cher. Pour le moment, vendu 199$, c’est le plus abordable de sa catégorie, et de loin. Les seuls autres casques à intégrer directement les écrans sont vendus le triple du prix (comme l’Oculus Rift). Mais on est assez loin de l’expérience proposée par les “vrais” casques de réalité virtuelle, on vous conseille donc d’éviter l’accessoire.

Et sans les accessoires ?

Une fois dénudé de tous ses “Friends”, le G5 reste un bon smartphone. Par exemple, concernant la batterie, elle tient extrêmement bien, et c’est un bon point face à l’iPhone. L’iPhone 6s Plus est le meilleur smartphone d’Apple en termes d’autonomies, et pourtant, à utilisation égale, le LG G5 fait systématiquement mieux. Après une journée d’utilisation classique, il restait environ 10% de batterie au LG quand l’iPhone rendait les armes.

L’autonomie n’est pas un problème pour le smartphone, qui tiendra sans trop de problèmes toute une journée, même avec une utilisation “avancée” (4G activée en permanence, plusieurs sollicitations par heure pour les réseaux sociaux, les mails, navigation rapide, musique…). Et c’est un excellent point.

Au niveau puissance, rien à signaler. Le LG G5 est véloce et ne manifeste aucun signe de ralentissement pour une quelconque tâche. Les utilisations plus exotiques comme celle du casque VR le feront chauffer rapidement, mais c’est le cas de tous les smartphones actuellement.

© A.L. / BIP

© A.L. / BIP

Parlons maintenant d’Android. Plutôt que de refaire la guerre habituelle d’iOS VS Android, concentrons-nous plutôt sur cette version d’Android. À l’inverse de Samsung, LG a fait le choix de la sobriété et de la modernité pour sa surcouche. L’interface est colorée, mais les menus, les boutons sont clairs et précis. Il y a quelque chose de plus léger dans cette interface, de plus efficace. C’est appréciable et risque d’en réconcilier plus d’un avec le petit robot vert.

Pour faire simple, nous avons beaucoup aimé le LG G5. Si l’on passe au-dessus d’un design sobre, mais quand même un peu “cheap” face à celui de l’iPhone, le G5 constitue un choix intelligent. La marque coréenne est partie avec une bonne base, le LG G4 était déjà assez convaincant, pour faire évoluer tout ça et livrer un smartphone efficace.

Le LG G5 ajoute aussi une dose d’originalité dans un marché qui en a bien besoin. Face à l’iPhone, ce smartphone pourra dégainer des armes, comme la modularité ou l’appareil photo à double objectif, qui semble à des années-lumière de ce que fait Apple. En gros, la pomme se mange un coup de vieux.  Reste qu’à 699€ pour le modèle 32Go, la facture est salée. On est – largement – en dessous des tarifs de l’iPhone 6s Plus, mais quand même. Mais le LG G5 tient tête avec brio à l’iPhone et au Samsung Galaxy S7 Edge, qui sera surement le best-seller Android de l’année.

Journaliste high-tech Le Soir (Belgium-iPhone et Geeko), les nouvelles technologies me passionnent depuis mon plus jeune âge. J’ai déjà fait tomber mon Apple Watch dans mon café.
Suivez-moi sur Twitter : @Arn_Lau

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>