Sur smartphone et tablette, c’est le visuel qui prime. Pourtant, un prototype permettra aux aveugles de lire directement du vrai Braille en relief sur leur appareil.

Crédit photo: D.R.
Crédit photo: D.R.

Il est pratiquement impossible pour un aveugle d’utiliser des tablettes (logique). Pourtant, des chercheurs de l’université du Michigan travaillent sur une tablette qui s’adressera exclusivement aux non-voyants en utilisant réellement du langage Braille.
Cette technologie s’appuiera sur un système en 3D qui traduira les informations binaires de l’interface en une série de petits points en relief. Sur ces tablettes, les pointillés changeront constamment de forme en fonction du texte reçu dès que l’utilisateur le commandera tactilement.

D’autres pistes peuvent être explorées, telles que ce concept nommé iSense mais son fonctionnement est un peu différent. Ici, il s’agit de recouvrir l’iPad d’un Smart Cover en silicone qui ,grâce à son interaction avec l’écran de l’iPad, convertit les points lumineux en de véritables points en relief.

 

Il est très compliqué pour un aveugle d’utiliser une tablette ou un smartphone en rue. La plupart des smartphones, dernière génération, sont équipés d’un « guide vocal » qui aiguille ces personnes au travers des diverses fonctions et menus du téléphone. Bien qu’intéressant, ce système rend dépendant l’utilisateur à l’interface et ne lui offre que très peu d’autonomie. Ce dernier peut se repérer à l’aide de cette voix, mais celle-ci ne peut répondre à toutes ses demandes.

Actuellement, il existe des alternatives sur le marché de l’informatique, mais celles-ci sont encore beaucoup trop onéreuses et très peu sont encore accessibles à la plupart des familles. Il est possible de connecter des claviers en Braille aux OS Mac et Windows, mais le prix moyen d’un clavier en braille est très élevé. Comptez en moyenne entre 3000 $ et 5000 $ pour un clavier simple et montez jusqu’à plus de 55 000 $ pour un clavier multiple.

L’initiative est encourageante, mais certains obstacles doivent être dépassés tels que la taille de la tablette, sa maniabilité et surtout son coût de production. Suite au prochain épisode.

Anthony Ortiz Beltran (St.)