Sicile, une appli qui recense les adresses des commerçants antimafia

Par posté le 7 août 2015

En Sicile, une association propose depuis début juillet une application permettant aux consommateurs de se rendre chez des commerçants antimafia.

FullSizeRender

Crédit photo: AC / LESOIR

Alors que le racket mafieux sicilien touche 80% des commerces à Palerme, une association lance une application unique en son genre. Addiopizzo, c’est son nom, s’adresse aux locaux, mais aussi aux touristes. Elle permet de localiser les magasins et entreprises “pizzo free” de la ville. Le but étant bien de consommer de façon éthique.

Pour rappel, en Sicile, le “pizzoest la “taxe” que les commerçants doivent payer à la mafia sous peine de se faire racketter.

L’application se présente sous la forme d’annuaire interactif regroupant les commerces non soumis aux taxes mafieuses par catégories (bars, magasins, services auto…). Une fois la catégorie sélectionnée, elle dévoile de façon cartographiée les enseignes les plus proches, à l’aide des services de géolocalisation.

unnamed

L’association Addiopizzo, qui voulait entamer une “révolution culturelle” contre la mafia, avait eu l’idée en 2006 de lister les services pizzo free de la ville. Avec le soutien du ministère de l’Intérieur, ils ont réussi à lister plus de mille commerces anti-mafia. Ils ont donc récemment eu l’idée de transformer cette liste en application. Leur première action s’est déroulée en 2004, avec un message plutôt osé: “un intero popolo che paga il pizzo è un popolo senza dignità”, qui signifie : “un peuple entier qui paye le pizzo est un peuple sans dignité”. Ils avaient à l’époque apposé des milliers d’autocollants sur les murs de la ville.

un_intero_popolo

Crédit photo: DR

Enfin, le site de l’association propose également la carte des commerces “pizzo free” de Palerme qu’elle distribue gratuitement aux touristes, en plusieurs langues. L’application quant à elle, est disponible gratuitement pour iOS et Android.

Source: Avenire.it

Marie-Hélène Dufays

3 Comments

  1. D-Mano

    7 août 2015 at 11 h 44 min

    En espérant que la mafia n’utilise pas cette app pour “convertir” les récalcitrants plus facilement traçables.

  2. Jeremie

    7 août 2015 at 14 h 32 min

    Je ne pense pas qu’ils aient besoin d’une app pour savoir qui a ou n’a pas payé la taxe

  3. Pauline

    12 août 2015 at 17 h 59 min

    Donc en gros, si je comprend bien. Il y a des gens qui se font rackettés et grâce à cette appli maintenant en prime ils se font boycottés par les consommateurs ?

    Depuis quand c’est en rendant encore plus victimes des victimes qu’on endigue le crime ?

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>