Acheter son iPhone 6 chez Apple aux Etats-Unis est une très bonne affaire.

iphone6_2
Crédit photo : AFP

L’iPhone 6 sera commercialisé à partir de ce vendredi 19 septembre dans certains pays. Nombreux sont les futurs acheteurs à chercher de bonnes solutions pour s’offrir le smartphone à un prix cassé. Certaines personnes , notamment sur le forum de Belgium-iPhone, se disent prêtes à franchir la frontière luxembourgeoise pour gagner quelques dizaines d’euros de réduction sur le prix final. Le jeu peut effectivement en valoir la chandelle, à condition toutefois de ne pas être situé trop loin du Luxembourg, quitte à faire le plein d’essence pour en profiter davantage. Le bon plan, bien connu depuis le premier modèle d’iPhone, reste toutefois de pouvoir se le procurer aux Etats-Unis. Voici quatre raisons (exemple avec un iPhone 6 de 64 Go) :

1. Le prix est revu à la baisse en comparaison avec l’iPhone 5 ou 5s. Alors que l’iPhone 5 (libre de tout opérateur) coûtait en 2012 849 dollars (~655,6 euros), l’iPhone 6 coûte seulement 749 dollars (~578,41 euros).

2. L’iPhone 6 64 Go coûtera 799 euros en Belgique contre 749 dollars (~578,4 euros) aux Etats-Unis. Un prix auquel il faut rajouter la taxe locale (7-8% en moyenne) de l’état américain où la livraison va s’effectuer.

3. Le cours de la devise américaine reste favorable aux Européens : 749 dollars = ~578,4 euros.

4. La puce 4G, intégrée dans l’iPhone 6, est compatible avec TOUTES les fréquences 4G en Belgique, à l’inverse de celle intégrée dans l’iPhone 5/5s.

Pour les personnes qui estiment que l’iPhone 6 est vendu trop cher, il est bon de se rappeler que l’iPhone 3G 16 Go était vendu 615 euros par Mobistar en 2008, soit une différence de 36,60€ par rapport à l’iPhone 6 64 Go vendu aux Etats-Unis, avec la conversion dollars/euros.

Quid de l’adaptateur secteur?

Il est évidemment incompatible avec les prises européennes. Vous pouvez toutefois recharger votre iPhone 6 à l’aide d’un ordinateur grâce au câble USB fourni dans la boîte, mais libre à vous bien sûr de vous procurer un adaptateur compatible avec les prises européennes où d’utiliser celle de votre iPad, si vous en avez un.

Comment obtenir son iPhone aux Etats-Unis?

Le plus simple, évidemment, est d’avoir la chance de se rendre sur place (lors d’un voyage professionnel ou lors d’un “city trip”)  et d’aller le chercher directement dans un Apple Store en insistant sur le fait que vous avez besoin d’un modèle “unlocked” (déverrouillé) pour s’assurer qu’il fonctionne sur le réseau de votre choix en Belgique.

Si vous n’avez pas la chance de pouvoir être sur place, vous pouvez demander à une connaissance d’aller le chercher pour vous dans une boutique de la firme à la pomme ou, s’il n’est pas possible qu’il se déplace, vous pouvez également le lui faire livrer à son adresse, en passant par l’Apple Store en ligne.

Dernière solution, utilisez une adresse de redirection de type MyUS.com, Usa2Me.com ou encore UsaBox.com. Concrètement, vous faites livrer votre iPhone à l’une de ces adresses “virtuelles”. Par la suite, la firme de redirection de colis vous notifiera la réception de votre iPhone et il ne vous restera plus qu’à lui fournir les instructions pour le faire rapatrier en Belgique via une firme de courrier express (DHL, FedEx, UPS) ou encore par le service de la poste américaine (USPS). À noter que vous devrez fournir à cette firme tous les renseignements nécessaires pour qu’elle puisse établir la facture servant à dédouaner l’appareil.

À noter : si vous avez besoin d’utiliser votre carte de crédit sur l’Apple Store en ligne et qu’elle est refusée par Apple parce qu’elle a été émise par une banque étrangère aux Etats-Unis, il est toujours possible d’utiliser le site Usunlocked. Ce service vous permet de créer une carte de débit virtuelle, valable aux Etats-Unis, qu’il est possible de créditer avec une carte belge.

Acheter un iPhone 6 aux Etats-Unis est évidemment moins simple que de se le procurer en Belgique. Mais s’il s’agit de gagner entre 150 et 200 euros sur l’achat (en comptant les frais de rapatriement vers la Belgique), pourquoi s’en priver?