Le géant de l’informatique a annoncé qu’il allait ouvrir une usine en Arizona qui va créer plus de 2.000 emplois dans l’ingénierie, la fabrication et la production de saphir, un matériau déjà utilisé dans ses iPhone et iPad.

La nouvelle usine d'Apple située à Mesa (Arizona, États-Unis) © DR

Apple cherche-t-il à se réconcilier avec le gouvernement américain qui lui reproche ses exodes fiscaux, en plus de la délocalisation de sa production en Chine? Possible. En attendant, le géant de l’informatique vient d’annoncer qu’il allait ouvrir une usine à Mesa, une ville située à l’est de Phoenix (Arizona). Celle-ci va créer plus de 2.000 emplois dans l’ingénierie, la fabrication et la production.

“Nous sommes heureux de renforcer notre initiative en matière de production locale, avec cette nouvelle usine qui va créer plus de 2.000 emplois dans l’ingénierie, la fabrication et la production”, a indiqué à Bloomberg, Kristin Huguet, une porte-parole d’Apple, “Cette unité produira des composants pour les produits Apple et utilisera dès le premier 100 % d’énergies renouvelables.”, a-t’elle souligné.

Un secret gardé depuis des mois

Les responsables de la Chambre de commerce de Mesa étaient au courant des intentions d’Apple depuis des mois, mais avait promis de garder secret le nom du nouvel arrivant. Ils ne discutaient entre eux de l’affaire que sous le nom de code «Opération Cascade». Le gouverneur d’Arizona, Jan Brewer, a de son côté indiqué qu’il se réjouit de la nouvelle, tout en précisant que l’usine engendrerait 700 emplois directs, et 1.300 emplois indirects à travers dans l’État.

Selon toujours la même source, Apple a racheté à bas prix une usine neuve qui n’a jamais servi et qui avait été construite par une autre entreprise, First Solar. Les experts industriels locaux soupçonnent Apple d’avoir sélectionné Mesa pour sa relative proximité de l’usine de son partenaire chinois Foxxconn située à Juarez au Mexique. Il ne serait en effet pas exclu qu’Apple puisse fournir l’usine de Juarez en composants.

La demande de saphir en constante augmentation

Le site sera exploité par la firme à la pomme mais en partenariat avec GT Advanced Technologies (GTAT), un groupe américain spécialisé dans la production de saphir, un matériau transparent, plus solide que le verre, utilisé par Apple dans le capteur d’empreintes digitales (Touch ID) de l’iPhone 5s et dans les lentilles des caméras des smartphones et tablettes d’Apple. D’autres fabricants l’utilisent notamment comme verre de… montre. Selon le groupe de recherche IHS, la demande pour le saphir est en constante augmentation et devrait augmenter de 50 % d’ici deux ans.

D’après Bloomberg, Apple a avancé a somme de 578 millions de dollars à son partenaire pour qu’il démarre la production. Il s’agit d’une somme modeste lorsque l’on sait qu’Apple prévoit 11 milliards de dollars d’investissements pour les douze prochains mois. GTAT disposerait de cinq ans pour rembourser Apple sous la forme d’argent ou d’échange avec la livraison de certains composants.

Mac Pro “made in USA”

Cette nouvelle initiative n’instaure pas le retour de la production d’Apple aux États-Unis. La firme de Cupertino a en effet annoncé en juin que son nouvel ordinateur Mac Pro serait assemblé au Texas. Les premières livraisons du nouvel ordinateur ultra puissant d’Apple sont prévues en décembre.

Réagissez sur le forum.