Steve Wozniak dénonce le manque de créativité

Par posté le 12 novembre 2012

Dans un discours très riche, le co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak, s’est adressé à l’assemblée du TedxBrussels et a dénoncé le manque de créativité des sociétés à l’heure où elles disposent pourtant des dernières technologies.

© DR

Le Co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak était de passage à Bruxelles ce lundi pour le TedxBrussels, un événement tech auxquels étaient conviés de nombreux orateurs de renommée internationale. Sa présentation, d’une quinzaine de minutes, n’aura laissé que peu de doutes sur ses ambitions.

Le marketing tue l’innovation

Dans sa conférence, Steve Wozniak n’a laissé que peu de doutes planer sur ses ambitions. Le créateur de l’Apple 2 a tiré à boulets rouges sur le marketing et la communication, qui dictent les nouveaux besoins du grand public et freinent l’innovation.

“La création de nouvelles idées est au coeur de l’innovation” a déclaré l’ex-homme fort d’Apple, qui vote en faveur des environnements open-data et pour une technologie au service de l’être humain. pour Steve, les technologies sont là pour nous simplifier la vie, nous offrir plus de temps libre. Or, si les technologies ont bien évolué, elles n’ont pas réduit notre temps de travail, bien au contraire même. En revanche, les technologies nous ont apporté l’instantanéité, la possibilité de communiquer avec le reste du monde, et de faire passer des messages. C’est la révolution sociale : on tape un message et des milliers de personnes le lisent.

Pour Steve cependant, le monde des technologies a cessé d’innover. Le marketing et la communication se sont mis au service de la rentabilité et des actionnaires. L’open data se perd. L’Apple 2, qui offrait un environnement beaucoup plus ouvert que les précédents produits d’Apple, n’a presque rien coûté à produire, a ouvert des portes aux utilisateurs et avait pour ambition de dicter la ligne de conduite d’Apple pour les années à venir… Malheureusement, le marketing s’en est mêlé et a supprimé des fonctionnalités qui étaient pourtant embarquées… A l’époque des premiers ordinateurs, Steve Wozniak abordait déjà la question d’ordinateurs réduits et mobiles. Un produit qui a été balayé de la main à plusieurs reprises par Apple. “On me l’a refusé cinq fois” a-t-il expliqué à l’assemblée, avant d’ajouter “C’était très décevant.”

© DR

La liberté n’existe plus

Dans le monde d’aujourd’hui, la liberté est devenue notre objectif ultime. “On veut être capable d’être libre, que personne ne puisse violer notre espace, c’est pourquoi on a créé le cryptage.” En réalité, l’être humain “ne possède plus, il accepte des termes, concède de ne pas partager des fichiers.” Le monde d’aujourd’hui nous a confisqué tous nos droits à la propriété. Dans sa présentation, Wozniak a comparé le copyright et le marketing aux frontières qui séparent les états. Ces états qui nous imposent une pensée unique et qui gèrent tout pour nous, qui nous expliquent “comment ne plus utiliser son cerveau.”

Pour Wozniak, il est temps de remettre en route nos cerveaux, de relancer l’innovation. Son souhait le plus cher? “Que n’importe qui soit capable de créer une idée et de l’exploiter”, et pas uniquement les multinationales. “Parce que nous, les humains, sommes les plus importants.”

Réagissez sur le forum.

Actif dans les rubriques Eco et Lifestyle du journal, j’ai rejoint Le Soir il y a trois ans pour une formidable aventure numérique. Globe-trotter passionné de photographie, je m’intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles-technologies. Twitter : @etiennefroment

11 Comments

  1. Johny Macaroni

    12 novembre 2012 at 14 h 12 min

    C’est frustrant ça…

    Steve Jobs était trop bien.

  2. Josegaut

    12 novembre 2012 at 14 h 16 min

    En gros, l’innovation (Wozniak) a dû s’effacer devant le marketing (Jobs), le paraître (belle coque, belles finitions, jolies icônes etc) est passé avant les fonctionnalités réelles et surtout, le souci de vider le portefeuille du client est passé avant les besoins réels du client.

    Jobs a eu un trait de génie en adaptant les principes de gestion d’une secte à ceux d’une entreprise : obtention d’une loyauté quasi-aveugle de la part de certains adeptes, appropriation d’une partie non-négligeable de leurs moyens financiers, organisation de grand-messes (les keynotes) etc. Il y aurait une jolie étude à faire sur ce parallélisme.

    Après tout, même le logo avec la pomme croquée (la Tentation, ça vous dit quelque chose ?) a une connotation religieuse…

    • JLM

      12 novembre 2012 at 23 h 33 min

      J’ai travaillé dans un Apple Store comme Genius. On a reçu tout au début un petit triptyque de 10 x 5 cm qui contenait les préceptes que nous devions appliquer au travail, vis-à-vis de nos collègues ou encore des clients.

      Le triptyque, il s’appelle, en interne, le Crédo.

  3. David

    12 novembre 2012 at 15 h 50 min

    Acacio, je t’invite à lire la biographie de Steve Jobs, elle m’a permis de comprendre que ce dollar symbolique de salaire cachait un ENORME tas d’actions Apple, ce que je trouve logique… vu le redressement spectaculaire qu’il a réalisé.
    Mais une fois de plus, le dollar symbolique était de la communication/marketing.
    Apple devient Microsoft… avec un avantage de plusieurs dizaines de milliards de $ à dépenser… pour se sauver de cette future descente aux enfers.

  4. Acacio

    12 novembre 2012 at 15 h 01 min

    je suis en grande partie d’accord avec toi mais Steve Jobs est aussi synonyme d’innovation pas que de “marketing”. Steve Jobs a sauvé Apple lorsqu’il est revenu et n’a pris qu’un dollar symbolique comme salaire il ne faut pas le voir non plus comme un sous tireur d’argent. L’innovation c’est aussi grâce a lui dans les années 80 il me semble il pensait déjà a l’iPad. Sans lui aurait on vu d les iPhone naître ? qui sont d’une simplicité a utiliser et d’un aspect aussi somptueux qui me facilite réellement la vie. Maintenant la chose à savoir c’est est ce que Tim Cook continueras dans cette lignée ?

    • glok

      12 novembre 2012 at 17 h 32 min

      Toucher 646 millions $ par an grâce aux actions Apple, moi aussi je suis capable de me donner 1$ de salaire. Steve Jobs n’a jamais sauvé Apple mais c’est Microsoft en 1998 en injectant 150 milions $ dans Apple qui était au bord de la faillite, il ne faut pas l’oublier. Quant à ton ipad pensé par Jobs, regarde le film 2001: l’odyssée de l’espace qui date de 1968, tu verras tout plein de ipad dans le vaisseau. Il faut arrêter de croire que jobs à inventer le monde. Jobs était un vendeur incroyable et il faisait du marketing de folie, c’est vrai, mais ne lui accordons pas le reste à savoir que c’était un génie et un visionnaire car on retrouve tout ça dans des vieux films avant même qu’il naisse.

  5. Just

    12 novembre 2012 at 17 h 14 min

    Vous parler de Steve Jobs comme suceur de pognons :/ Perso suis pas pro apple, au contraire… Mais faut avouer une chose lorsque M. Jobs était encore des nôtres les prix chaque année des nouvelle révolution restait les même que le modèle avant et avait une vrai innovation :) Maintenant on augment de 30 euros pour le bas de gamme de 50 pour les suivant etc et on arrive facile a 100 euros de plus que la génération précédente et pourquoi ? juste pour une nette amélioration ! Donc pour ceux qui disent que Steve Jobs était un suceur de pognon non faut pas exagérer car avant les prix n’explosait pas autant que maintenant. C’est la nouvelle optique d’apple pognon pognon pognon pour sa que personnellement Apple m’exaspère aujourd’hui. Par contre au temps de Jobs j’adorais car c’était innovation pour le même prix :)

  6. Bertrand

    12 novembre 2012 at 18 h 52 min

    Et qu’a-t-il créé, Wozniak, ces dernières années ? On dirait qu’on en parle plus depuis un peu plus d’un an. Coincidence ?

  7. acwine

    12 novembre 2012 at 18 h 20 min

    Le manque de créativité ne se dénonce pas; il se regrette.

  8. klintman

    13 novembre 2012 at 4 h 35 min

    Ya pas une video de la conférence quelque part ?

  9. Pim

    13 novembre 2012 at 9 h 02 min

    Bonjour à tous,

    Je recherche en vain un lien pour le streaming de cette conférence.

    Car via le site officiel et l’app TED il n’y a rien !

    Merci et bonne journée.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>