Landlord : un mélange de Monopoly et de Foursquare

Par posté le 5 novembre 2012

Intéressé(e)s de participer à une sorte de Monopoly “grandeur nature” depuis votre iPhone? Si oui, lancez-vous sans attendre dans l’application Landlord. Cette dernière va vous permettre de gagner de l’argent virtuellement tout en vous amusant!

© DR

Rappelez-vous l’an dernier, une startup avait le projet de lancer Foursquaropoly, un mélange entre le célèbre jeu de Hasbro et l’application Foursquare. Le but de ce projet était, en d’autres termes,  de lancer une sorte de Monopoly “grandeur nature” utilisable depuis l’iPhone et de permettre aux utilisateurs d’effectuer leur check’in Foursquare tout en réalisant des transactions, comme sur le véritable jeu de société! Les mois passant, Foursquaropoly n’a jamais vu le jour et un peu plus d’une année après avoir entendu parler de ce projet, ce dernier semble être tombé à l’eau.

C’est peut-être suite à cette idée que James Shrager, un entrepreneur anglais, a eu l’idée de proposer son concept car ce dernier reprend – à peu de chose près – le même principe. Les auteurs du fameux projet Foursquaropoly se sont donc peut-être fait voler la vedette…

Quoi qu’il en soit, le projet de Shrager, lui, a eu le privilège de voir le jour et, à première vue, sa conception semble avoir été réalisée avec soin pour lier l’amusement et l’addiction.

Baptisée Landlord, cette appli iPhone reprend donc le même principe que Foursquaropoly. À savoir que l’utilisateur a pour but de gérer son argent (virtuel) tout en achetant des propriétés ou des endroits (très) stratégiques. Car il ne s’agira pas d’acheter tout et n’importe quoi. Non,  il s’agira de choisir des endroits où il y a habituellement de nombreux check-ins Foursquare. Le but étant que cela puisse rapporter gros! Vous l’aurez compris, l’application LandLord fonctionne de pair avec le célèbre réseau social où il faut se géolocaliser En fait, LandLord est en quelque sorte une extension de Foursquare, bien qu’elle n’exige pas l’installation de cette dernière pour fonctionner mais requiert néanmoins votre login et votre mot de passe Foursquare.

© DR

Dès l’appli installée et votre compte Foursquare renseigné, vous êtes donc parés à vous lancer dans l’aventure de Landlord. Pour commencer, un crédit de 50.000$ vous est accordé. Ce dernier va donc vous servir à faire vos premières acquisitions. Lorsque vous lancerez une recherche des endroits à acheter, vous remarquerez d’emblée que ces sont les lieux Foursquare situés à votre proximité qui s’afficheront sous la forme d’une liste (voir ci-dessus).

Cette dernière prendra d’ailleurs soin de vous renseigner si les lieux que vous convoitez sont disponibles ou non à la vente. Mieux, le concept de l’application a été poussé afin de savoir quelle est la valeur de chaque lieu en fonction de sa popularité, entendez par là du nombre de check-ins qu’il a obtenus sur Foursquare. Plus l’endroit sera populaire, plus son prix sera élevé. Cerise sur le gâteau, en fonction de la popularité de chaque propriété, Landlord prend soin de réévaluer la valeur de chaque propriété de manière récurrente. Car être “propriétaire” d’un endroit, cela rapporte si des check-ins y sont effectués mais cela coûte également… une taxe journalière calculée bien évidemment en fonction de la valeur de la propriété! Il faut donc prendre soin de choisir des endroits qui rapportent et de surveiller si ceux-ci ne vident pas finalement votre compte en banque… Heureusement, si vos finances devaient tomber à zéro, le système mettra automatiquement vos propriétés en vente et ce en commençant par celles qui ont le moins de valeur. Le but étant que vous puissiez vous relancer dans l’aventure.

"Le tableau de bord" dans Landlord © DR

Dans Landlord, la notation de propriété prend donc tout son sens lorsque d’autres personnes foulent vos terres. En effet, tandis que n’importe quel utilisateur de Foursquare est en mesure de vous faire sauter de votre fauteuil de “Mayor” en se rendant plus souvent que vous dans les endroits que vous détenez, dans LandLord toute personne qui indique sa présence dans ces lieux vous verse automatiquement un loyer et ce, sans même qu’il le sache.

À l’instar de Foursquare, une série de badges peuvent être également débloqués au fur et à mesure de votre avancée dans l’aventure. Ces derniers vous permettront d’optimiser le rendement de vos propriétés. Imaginons que vous mettez la main sur un hôtel, il vous est possible d’y installer une connexion Wi-Fi qui augmentera illico la valeur de ce dernier et par la même occasion, le montant qui vous sera versé lorsqu’un utilisateur y effectuera un check-in.

Disponible depuis le mois de juillet, l’arrivée de Landlord est plutôt discrète dans le monde francophone. Selon nos informations, l’application est déjà toutefois très en vue en Flandre, notamment à Gand, où un bon nombre de participants se négocieraient déjà la revente ou l’échange de certains endroits.

© DR

Le classement des pays où les utilisateurs de Landlord sont les plus nombreux a d’ailleurs été publié fin septembre sur le blog officiel du “jeu” et montre étonnement que la Belgique figure en tête de liste avec 20% d’utilisateurs tandis que 18% d’entre-eux proviennent des États-Unis, suivi par l’Angleterre (10%), la France (8%) et l’Autriche (6%) (voir classement ci-dessus).

Si le concept du jeu paraît séduisant, le seul bémol que l’on peut toutefois lui reprocher est son modèle économique. En effet, ce dernier, mis en place par son créateur, repose essentiellement sur l’achat in-app de crédits. De 1,79€ pour l’achat de 10.000 crédits  à 9,99€ pour 50.000 crédits qui pourrait nuire quelque peu à l’intérêt du jeu. Du moins, pour ceux qui jouent vraiment le jeu.

À noter que l’application Landlord est téléchargeable gratuitement sur l’App Store. Son créateur prévoit toutefois de la rendre disponible très bientôt sur la plateforme Android.

Comptez-vous participer à ce nouveau jeu/réseau social?

On en discute sur le forum.

Merci à Jérémie M. pour l’info!

Démonstration de l’application Landlord en vidéo :

Landlord App Promo from James Shrager on Vimeo.

2 Comments

  1. Virgi

    6 novembre 2012 at 9 h 05 min

    pas mal du tout comme concept ;)

  2. djici

    8 novembre 2012 at 7 h 58 min

    trop top je ne m’arrête plus ;-)

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>