Des organisations de consommateurs ont organisé jeudi des manifestations devant des Apple Store de New York, Londres, Sydney et d’autres villes du monde entier pour dénoncer les conditions de travail dans les usines en Chine des fournisseurs du groupe américain.

© AFP

“Notre objectif est de créer un dialogue avec Apple. Nous souhaitons travailler avec (l’entreprise) pour améliorer les conditions de travail”, a déclaré à l’AFP Sarah Ryan, du site change.org, un des groupes à l’origine des manifestations qui avaient également lieu à San Francisco ou Bangalore en Inde.

Une pétition destinée à accentuer la pression sur Apple a recueilli 250.000 signatures et devait être déposée à l’Apple Store (boutique où sont vendus les produits de la marque) de la gare Grand Central à Manhattan. Une autre pétition, lancée par l’organisation SumOfUs.org, a réuni 57.000 signatures et demande à Apple d’améliorer les conditions de travail pour la fabrication du futur iPhone 5.

Le New York Times avait affirmé en janvier que les personnes s’occupant de l’assemblage des iPhone, iPad et autres produits Apple dans les usines en Chine des fournisseurs d’Apple travaillaient “souvent dans des conditions difficiles” et à des rythmes de travail “excessivement élevés”. Deux explosions survenues dans des usines ont tué l’an passé quatre personnes et fait 77 blessés, selon le quotidien.

Le patron d’Apple, Tim Cook, s’était dit “choqué” par les accusations formulées contre le groupe californien. “Chaque année, nous inspectons davantage d’usines”, avait-il déclaré. “Nous avons fait beaucoup de progrès et amélioré les conditions de travail pour des centaines de milliers de travailleurs”.

“Nous ne connaissons personne dans notre secteur qui ait fait ce que nous avons accompli”, a-t-il insisté.

En 2010 déjà, Apple avait été accusé de laisser pratiquer de mauvaises conditions de travail chez ses sous-traitants après une vague de suicides d’ouvriers dans une usine en Chine du taïwanais Foxconn.

En janvier, Apple a lancé une grande offensive de transparence sur les conditions de travail chez ses fournisseurs, acceptant de publier leur liste et d’ouvrir la porte des usines où ses produits sont fabriqués à des observateurs indépendants.

Réagissez sur le forum.

[ Source : AFP. ]