En neuf ans d’existence et dix versions plus tard, le logiciel iTunes est devenu un produit incontestablement très rentable pour Apple. De par son “iTunes Store” – intégrant l’App Store -, il permet à des millions d’utilisateurs de profiter – moyennant paiement- de milliers de titres de musique, de films et séries vidéos, d’émissions télévisées, sans oublier les centaines de milliers d’applications compatibles “iOS”. Pour assurer un tel rendement, la firme de Cupertino se doit de  pouvoir assurer et maintenir une énorme infrastructure, notamment dans son “Data Center”. Selon les analystes d’Asymco, les coûts de maintenance de l’iTunes Store dans “le centre des serveurs d’Apple” sont estimés à un milliard de dollars par an, soit 10% du total des recettes générées !

Même si Apple ponctionne 30% de commissions lors de la vente d’une application “iOS”, ces rentrées d’argent ne permettraient pas de faire grimper le bénéfice net de la firme mais serviraient à couvrir les frais de fonctionnement telle que la bande passante. Apple avait d’ailleurs indiqué l’an dernier que son iTunes Store ne lui était pas vraiment profitable.

Selon les estimations d’Asymco, le montant de la maintenance de l’iTunes Store s’élevaient à 30 millions de dollars par mois en 2009. Ce marché étant en pleine expansion, ces coûts pourraient à présent s’élever à 75 millions de dollars par mois, soit un peu moins d’un milliard de dollars par an.

L’arrivée de la nouvelle Apple TV va certainement contribuer à encore augmenter ces frais. Ce qui pourrait expliquer pourquoi la firme de Cupertino ne songe pas encore à ce jour à lancer son service “Cloud” depuis iTunes qui pourrait s’avérer être un gouffre financier par rapport aux revenus qu’il pourrait rapporter.

Réagissez sur le forum.